Millésimes

Ces vins sont comme nous, vivants et changeants, il n’y a pas d’ « âge idéal » : tout dépend des goûts de chacun, et de l’évolution propre à chaque vin. Même les dits « petits » millésimes ont une espérance de vie étonnante. Quant aux plus grands, l’éternité est à eux !

2013 : Un miraculé ! Voir le journal des vendanges.

2012 : Un très beau Climens, d’une grande finesse, très grande réussite pour ce millésime difficile !

2011 : Un millésime plein d’énergie et de raffinement, très Climens.

2010 : L’élégance cristalline des grands Climens: éclat, profondeur et fraîcheur

2009 : Des sommets de volupté et de saveurs, le charme à l’état pur !

2008 : Très typé Climens, belle minéralité avec une pointe de salinité, élégante fraîcheur

2007 : Grandiose! Exceptionnelle concentration, parfait équilibre, tension intense, ce millésime atteint des sommets

2006 : Très joli vin, douillet mais frais, très prometteur.

2005 : Un vin d’anthologie, dont la richesse extrême est transcendée par une construction et une palette aromatique impressionnantes.

2004 : Une de nos grandes fiertés après des vendanges périlleuses : pur, expressif et élégant ! 

2003 : Un charme particulièrement exotique, assez atypique, mais bien équilibré pour le millésime et très séduisant !

2002 : Extrêmement élégant et raffiné, une grande bouteille bien injustement dans l’ombre des 2001 et 2003…

2001 : Le summum… (mais chuuut, le papillon commence à peine à sortir de son cocon !)

2000 : Une merveilleuse rareté (moins de 4 hl/ha : un verre par pied de vigne ! )

1999 : Petit frère de 1997, une belle élégance !

1998 : Un millésime douillet et charmeur.

1997 : Un très grand !

1996 : Tension et fraîcheur, minéralité, c’est un millésime d’une élégance extrême, mais qui a des humeurs...

1995 : Déjà très agréable, il le sera encore plus dans 10 à 15 ans.

1994 : Très joli vin, tout en fraîcheur de bouche.

1993 : Pas de Climens

1992 : Pas de Climens

1991 : Une très grande réussite à Climens, mais dans des quantités presque indécentes (6hl/ha) : une rareté…

1990 : Presque plus Sauternes que Barsac, mais d’un charme envoûtant.

1989 : Un monument de grâce, d’équilibre, de longueur…

1988 : Stature et élégance, le raffinement extrême !

1987 : Pas de Climens

1986 : Un grand millésime en pleine maturité.

1985 : Une belle présence pour ce millésime peu botrytisé.

1984 : Pas de Climens

1983 : Un très grand !

1982 : Fraîcheur, éclat et finesse.

1981 : Beau millésime équilibré

1980 : Grande finesse

1979 : Belle trame pour ce vin aux arômes confits et épicés. Beaucoup de charme.

1978 : Millésime peu botrytisé mais de qualité. 

1977 : Charme et fraîcheur : très belle bouteille pour le millésime !

1976 : Un des plus beaux millésimes de la décennie, généreux.

1975 : Un très grand vin, plein d’éclat et d’élégance.

1974 : Une réussite malgré la difficulté du millésime : léger et frais, il a beaucoup de charme.

1973 : Un autre millésime délicat, dans tous les sens du terme : belle réussite !

1972 : Année difficile, mais très jolie bouteille (et excellente surprise pour ceux qui se croyaient d’un mauvais millésime)

1971 : Le premier millésime de Lucien Lurton… et un des plus grands Climens : un véritable mythe!

1970 : On ne vous mentira pas, le dernier millésime des Gounouilhou a peut-être été un peu bâclé…mais on est très difficile !

1969 : Du charme et de l’allant, des arômes de fruits secs et d’épices

1968 : Pas de Climens

1967 : Un beau Climens, mais peut-être pas à la hauteur de la réputation du millésime.

1966 : Belle réussite

1965 : Pas de Climens

1964 : Un vin douillet aux arômes de chocolat et biscuit, et une jolie vivacité.